Sept

Billets

Il s’agit de se donner un rythme, être une machine pour aller mieux. Il suffit de se donner des règles pour ne plus angoisser et rêver. Il vaut mieux être comme ça, déconnecter son esprit des belles choses, se laisser aller à de l’inutilité. De l’inutilité qui rend heureux… Les divertissements, les débats, les arts. Se morfondre à lire, écouter les débats stériles sur des sujets de bon sens, opposant le bien-pensant endoctriné et son compère l’endoctriné pensant penser bien. De l’inutilité qui rend heureux, qui élève l’esprit sur ce monde. Monde dangereux et injuste. L’intellectuel essaye de changer ce monde par la justice, l’art, la politique, l’économie et les sciences depuis des milliers d’années. Le monde est dangereux et injuste mais il est beau comme ça.  Il est beau dans son amélioration à faire stagner l’évolution. Ce monde nous a tous obliger à être normal, se conforter dans sa condition d’homme libre de choisir ses chaines. C’est énorme et c’est tristement beau

Publicités

2 réflexions sur “Sept

Les commentaires sont fermés.