Méfie-toi

Son portrait

P1130051

Je suis bien plus qu'un indigné
Publicités

Une réflexion sur “Méfie-toi

  1. Méfies-toi quand tout dort,
    Quelque chose guette, dans les airs,
    Méfies toi quand tu sors,
    L’oeil fixe de la chouette,
    La menace des oiseaux,
    Plane sur la nuit muette,
    Et osbtrue la lumière,
    Vautours et corbeaux ,

    Cache bien tes faiblesses,
    Tes blessures et tes plaies,
    Tu serais Prométhée,
    Enchaîné au rocher,
    Montré du doigt aux gens,
    Vampires de perverses lois,
    Avides de ton sang
    Pour te manger le foie.

    Méfie toi de ton être,
    Si tu sors sans cuirasse,
    N’en laisse rien paraître,
    Et fonds toi dans la foule,
    Fonds toi dans la masse,
    Le visqueux et le flasque,
    Qui, lentement s’écoule,
    Et mets aussi ton masque.

    RC – 17 août 2013

Les commentaires sont fermés.